Monde

L’Afrique a trouvé un médicament contre le COVID-19

L’OMS a voulu offrir 20 millions de dollars pour mettre des toxines dans mon remède

Le président de Madagascar dénonce l’OMS et retire son pays de cette officine mondialiste.

Madagascar quitte l’Organisation mondiale de la Santé suite au scandale du Covid-19.

Le président de Madagascar, Andry Ranoelina, a retiré son pays de l’Organisation mondiale de la Santé. Il a déclaré avec colère :

« L’Europe a créé des organisations avec le désir que les Africains restent dépendants d’elles.

L’Afrique a trouvé un médicament contre le virus Corona, mais l’Europe pense avoir le monopole de l’intelligence et refuse de le reconnaître.

À partir d’aujourd’hui, nous ne sommes plus membre de l’Organisation mondiale de la Santé ».

Le président malgache Andry Rajoelina aurait déclaré que l’Organisation mondiale de la Santé, l’OMS, lui a offert 20 millions de dollars pour mettre des toxines dans son remède contre le coronavirus alors que les Européens ont piraté le remède appelé CVO.

Andry Rajoelina déclare : « Que les gens soient vigilants, l’Organisation mondiale de la Santé que nous avons rejoint en pensant qu’elle nous aiderait, est là pour tuer les Africains ».

Madagascar annonçait ce remède – le CVO – en avril 2020 dans l’indifférence du grand capital occidental et de ses officines mondialistes. Nous avions alors annoncé le lancement de ce remède anti-Covid-19 :

« Mon pays Madagascar a trouvé un remède naturel, le Covid-Organics à base d’artemisia, contre le coronavirus mais les Européens m’ont proposé 20 000 000 $ pour mettre des toxines dans ce remède pour tuer mes amis africains.

Je demande à tous les Africains de ne pas utiliser leur vaccin contre le coronavirus, car il tue, venez à Madagascar vous qui êtes malades, mon pays est prêt à vous recevoir avec enthousiasme.

Notre remède est de couleur jaune, n’achetez pas celui de couleur verte, celui de couleur verte vient d’Europe, les Européens ont piraté notre remède, ils ont mis des poisons pour tuer uniquement les Africains comme ils le voulaient avec les vaccins que nous dénonçons ». Il a ajouté : « S’il vous plaît, partagez ce message parce que c’est urgent, ils ont piraté notre remède, je veux que tous les Africains le sachent, s’il vous plaît ne gardez pas ce message avec vous, partagez-le ! ».

Les autorités en charge du CV19.. sont de mauvaises personnes !

Retour sur les faits:

2020 : COVID-19, Le Président de Madagascar lance un nouveau médicament

Le président de la République Malgache est allé jusqu’au bout de ses révélations. Il a annoncé le nom du médicament contre le coronavirus (Covid-19).

Fin du suspense. Après avoir annoncé il y a une dizaine de jours l’existence d’un remède contre le coronavirus à Madagascar, le président de la République Andry Rajoelina a révélé hier le nom du médicament. Il s’agit du Covid-Organics, médicament à base d’artémisia produit par l’Institut de recherches appliquées (IMRA), du Professeur Albert RakotoRatsi­mamanga. Andry Rajoelina est donc le premier président de la République au monde à avoir osé officialiser l’artémisia alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le déconseille et qu’il est interdit dans plusieurs pays d’Europe (où se concentre les multinationales pharmaceutiques milliardaires).

L’artémisia a pourtant fait ses preuves en Chine d’abord et partout en Afrique dans le traitement du paludisme qui tue cinq cent mille personnes chaque année dont la plupart des enfants, dans l’indifférence totale du monde occidental. Selon le président Rajoelina, le Covid-Organics est le fruit de longues recherches et du travail acharné des chercheurs de l’IMRA et des scientifiques étrangers. L’IMRA fait des recherches sur l’artémisia qu’il a introduit à Mada­gascar dans les années 60. L’IMRA a d’ailleurs une notoriété internationale reconnue pour avoir produit des médicaments ayant des références internationales comme le Madeglucyl pour traiter le diabète ou le Madecassol. Le Covid-Organics est donc un médicament produit dans les normes scientifiques et médicales requises.

PRÉVENTIF ET CURATIF

« Les malades traités avec le Covid-Organics ont été guéris », a révélé le Président pour attester son efficacité. Le fait que jusqu’à maintenant aucun décès n’a été enregistré à Madagascar et que trente-neuf malades ont été guéris prouvent que le Covid-Organics réagit bien au virus. Des malades en détresse respiratoire ont été tirés d’affaires et sont déjà sortis de l’hôpital.

En passant, le Président s’est insurgé contre la mentalité de certaines personnes qui n’ont pas confiance en leurs dirigeants ni en leurs chercheurs.

Le Covid-Organics sera lancé de manière officielle ce jour et sera administré aux élèves qui reprendront bientôt le chemin de l’école. C’est à la fois un préventif en renforçant le système immunitaire et un remède en soignant les malades du coronavirus.

Voilà une nouvelle qui va chambouler l’ordre établi dans le monde médical. Comme l’avait souligné le Président, le Covid-Organics pourrait mettre Madagascar au-devant de la scène internationale. Il va même bousculer beaucoup de choses quand on sait l’enjeu financier qui sera mis en cause par l’entrée en jeu de l’artémisia. Mais il est difficile pour beaucoup de pays de ne pas reconnaître son efficacité si Madagascar sort sans casse de la pandémie. D’ailleurs des chercheurs allemands ont admis également l’efficience de l’artémisia contre le coronavirus.

Mais des coups bas sont à prévoir. C’est ainsi que le président de la République a lancé un appel à la solidarité et à la collaboration des citoyens pour protéger les acquis des recherches. C’est grâce à cette découverte qu’on a plus ou moins réussi à maîtriser l’épidémie et qui permet de procéder à un déconfinement progressif à partir de cette semaine.

Pour asseoir la crédibilité du Covid-Organics sur le plan international, Andry Rajoelina a annoncé le début des essais cliniques dans des laboratoires étrangers cette semaine. Rien n’est donc laissé au hasard, rien n’est dû au hasard, surtout pas les guérisons.

David SCHMIDT : Oublions le pouvoir et remercions un tel présidents et prions pour que l’Europe ne soient pas  une arme de destruction massive.

David SCHMIDT

Journaliste reporter sur Davidschmidt.fr. Chroniqueur radio sur Form.fr.

Donnez-nous votre avis sur cette article !

Bouton retour en haut de la page