France

Vaccination des enfants

Faut-il vraiment les faire vacciner ?

LA VACCINATION DES ENFANTS

Faut-il vacciner les enfants pour sauver les personnes âgées ?

Cette option pourrait être moralement acceptable s’il s’agissait d’une vaccination sans risques et si nos élites qui s’acharnent à vouloir nous l’inoculer  étaient des personnes honnêtes.

Les affirmations propagées par la propagande gouvernementale concernant l’utilité d’une telle démarche prouvent encore à quel point la mauvaise foi fait partie intégrante du discours politique et médiatique. Nous sommes supposés injecter à des enfants un  vaccin dont nous ne connaissons encore pas les risques exacts pour prétendument  protéger l’ensemble de la population et prendre ainsi le risque d’endommager leur organisme tout en ne mettant pas à l’abri les populations plus âgées.

Vers une humanité OGM ?

Un autre point inquiétant est l’implication de Bill Gates dans le financement des vaccins et leur campagne. Le Fondateur de Microsoft  n’a jamais hésité à rendre publique sa philosophie  selon laquelle des problèmes tels que l’émission de  Co2 et la relance de l’économie pouvait être réglés par la réduction drastique de la population mondiale. Le milliardaire est aussi très proche de la firme criminelle Monsanto, experte en manipulation génétique et dépourvue d’une quelconque  déontologie morale ou éthique.

Il est bien connu que dés lors que l’on joue aux savants fous en touchant aux gênes d’un organisme nous l’exposons dangereusement à des risques comme le développement de cellules malades ou encore la stérilité. Les appareils reproducteur encore en développement chez les enfants ne sont pas à l’abri d’être altérés suite à l’inoculation de cette thérapie génique si l’on ose appeler thérapie ce qui est en fait une expérimentation douteuse. Le fantasme franc-maçonnique de destruction de l’humanité passerait-elle par la stérilisation de ceux qui ne succomberont pas aux multiples injections prévue comme mesures sanitaire ?

L’utilisation d’enfants comme outils, peut importe la raison est inacceptable.

Pour les personnes instruites au sujet de la réalité du complot, il est tout naturel de s’opposer à la vaccination pour des raisons évidentes d’instinct de survie. Pour les autres, accepter la vaccination des enfants comme impératif catégorique équivaut à nier toute possibilité de risques liés aux effets secondaires et pose aussi quelques problèmes liés à la question du consentement de l’enfant.

Les campagnes de vaccination pourraient invoquer le concept de consentement présumé en supposant que si les enfants étaient en mesure d’accepter de prendre le risque de recevoir le vaccin pour leur propre bien et celui des autres, ils le feraient. Il s’agit là d’un postulat totalement erroné car l’efficacité des vaccins est discutable et que les laboratoires eux même refusent toute responsabilité concernant leur dangerosité.

 David SCHMIDT

David SCHMIDT

Journaliste reporter sur Davidschmidt.fr. Chroniqueur radio sur Form.fr.

Donnez-nous votre avis sur cette article !

Bouton retour en haut de la page