Vie au quotidien

La persuasion est souvent plus efficace que la force

Ce n'est pas une fable

La persuasion est souvent plus efficace …

Dans certains cas, la persuasion est préférable à la force. Lorsqu’une personne est forcée à faire quelque chose, elle est sûre de rencontrer la résistance. L’agressivité donne toujours lieu à l’agression. Les gens n’aiment pas que quelqu’un essaie de leur imposer quelque chose. Voici quelques arguments spécifiques qui peuvent montrer qu’il est toujours préférable de persuader quelqu’un avec des arguments convaincants et des raisons convaincantes plutôt que de lui faire faire ce que l’on veut.

De nombreux exemples montrent qu’il est préférable de persuader quelqu’un plutôt que de le forcer. La force est garantie pour rencontrer la force. Par exemple, lorsque Michael Obi a essayé de forcer les habitants du village à construire un autre sentier, il a rencontré la résistance qui s’est révélée en violation, « de belles haies ont été arrachées non seulement près du sentier mais aussi tout autour de l’école, les fleurs ont été piétinées à mort et un des bâtiments de l’école a été démoli » (Achebe 167).

Il est évident que si un nouveau directeur était plus patient, tout serait différent. Selon la trame de cette histoire, les habitants du village ont vécu de nombreuses années avec l’ancien sentier, et tout le monde était satisfait de ce qu’il voyait.

Les habitants du village n’aiment pas les changements. Et voici qu’un étranger tente d’imposer ses nouvelles règles sans autorisation. C’est inacceptable, c’est pourquoi les villageois ont lié le premier événement malheureux au nouveau sentier. Si Michael Obi essayait de persuader les villageois avec des arguments spécifiques et leur permettait de s’habituer à la situation, il ne rencontrerait pas une résistance aussi agressive.

La morale de la fable Le vent et le soleil dit que « La persuasion est meilleure que la force, et une manière gentille et douce donnera des résultats plus rapides que les menaces » (Esope 73). En lisant la fable mentionnée ci-dessus, on comprend que ce qu’il dit est vrai.

Lorsque le voyageur a senti la menace du côté du vent du nord, il a tout fait pour se protéger. N’ayant pas la possibilité de réagir à une agression, une personne devient capable de faire tout ce qu’elle peut pour se protéger. Dans le cas du Soleil, le voyageur a dû enlever tous ses vêtements pour pouvoir supporter cette chaleur.

C’est la différence : lorsqu’une personne est persuadée, elle fera tout ce qui est nécessaire pour se protéger. Lorsqu’on est forcé de faire quelque chose, la réaction naturelle de résistance apparaît.

Une personne veut réagir en réaction sans penser à ce qui se passe. Ésope écrit : « Le vent du Nord a commencé, et a envoyé un coup furieux, qui a presque arraché le manteau de son attache ; mais le voyageur, saisissant le vêtement d’une poignée ferme, l’a maintenu autour de son corps si étroitement que le Vent a échoué dans ses efforts » (Ésope 73). L’agressivité évoque l’agressivité, et elle n’a rien à voir avec la politesse. C’est comme quand quelqu’un crie : il y a un désir irrésistible de crier en réponse.

On peut donc en conclure qu’il vaut toujours mieux persuader quelqu’un plutôt que de le forcer. Ceux qui tentent de forcer font toujours face à un pouvoir qui ne leur permet pas d’obtenir l’effet nécessaire. Ceux qui utilisent la politesse gagnent toujours. C’est la nature humaine qui montre quand une stratégie de gentillesse et de faveur est appliquée ; les gens sont désireux d’être d’accord.

David SCHMIDT

David SCHMIDT

Journaliste reporter sur Davidschmidt.fr. Chroniqueur radio sur Form.fr.

Donnez-nous votre avis sur cette article !

Bouton retour en haut de la page