US Date:28 October, 2020

Mars 2020, le rover Perseverance

Le remplaçant de Curiosity

La mission du rover Mars Perseverance s'inscrit dans le cadre du programme d'exploration de Mars de la NASA, un effort à long terme d'exploration robotique de la planète rouge.

Le prochain rover de la Nasa à poser ses roues sur la Planète rouge a finalement été baptisé Perseverance.

La Nasa avait lancé le concours Name the Rover Contest auquel quelque 28.000 jeunes Américains, de la maternelle au lycée, ont répondu à l'appel. Proposant non seulement un nom à donner au rover, mais aussi un texte court justifiant ce choix.

La mission Mars Perseverance répond à des objectifs scientifiques prioritaires pour l'exploration de Mars, y compris des questions clés sur le potentiel de vie sur Mars. La mission franchit une nouvelle étape en recherchant non seulement des signes de conditions d'habitation sur Mars dans le passé antique, mais aussi des signes de vie microbienne passée elle-même. Le rover Mars Perseverance présente une foreuse qui peut prélever des carottes des roches et des sols les plus prometteurs et les mettre de côté dans une "cache" à la surface de Mars. La mission permet également de rassembler des connaissances et de faire la démonstration de technologies qui répondent aux défis des futures expéditions humaines vers Mars. Il s'agit notamment de tester une méthode de production d'oxygène à partir de l'atmosphère martienne, d'identifier d'autres ressources (telles que l'eau de subsurface), d'améliorer les techniques d'atterrissage et de caractériser les conditions météorologiques, la poussière et d'autres conditions environnementales potentielles qui pourraient affecter les futurs astronautes vivant et travaillant sur Mars.

La mission est prévue pour une opportunité de lancement en juillet/août 2020, lorsque la Terre et Mars seront en bonne position l'une par rapport à l'autre pour un atterrissage sur Mars. En d'autres termes, il faut moins d'énergie pour se rendre sur Mars à ce moment-là, par rapport à d'autres moments où la Terre et Mars se trouvent dans des positions différentes sur leur orbite. Pour maintenir les coûts et les risques de la mission aussi bas que possible, la conception de Mars 2020 est basée sur l'architecture de mission du Mars Science Laboratory de la NASA, qui a fait ses preuves, y compris son rover Curiosity et son système d'atterrissage éprouvé.

Mars 2020 doit préparer l’exploration humaine. L’instrument américain Moxie aura pour mission de démontrer qu’il est possible de fabriquer de l’oxygène sur Mars, à partir de l’atmosphère martienne. C’est une expérience simple à réaliser sur Terre, pour la première fois testée sur la planète rouge.

Par ailleurs, la mission va emporter avec elle un petit hélicoptère d’environ 30 cm3. Le challenge technologique est important car l’atmosphère de Mars est très peu dense donc il y a peu d’air sur lequel s’appuyer pour voler… Si le défi est réussi, avoir la possibilité de se balader librement avec un drone aura un fort intérêt pour l’étude des couches géologiques, puisque nous ne serons plus cantonnés au fond des cratères mais pourrons voler librement le long des falaises. Cela permettrait aussi de repérer les chemins les plus intéressants et praticables pour le rover, ce qui est aujourd’hui fait par satellite.

Photo du modèle de vol du Mars Helicopter Scout, l'hélicoptère qui va embarquer sur Mars 2020. Il est posé sur un socle bleu, au centre de l'image, on voit bien ses 4 pales.

Modèle de vol du Mars Helicopter Scout photographié en février 2019.
Crédit : Nasa/JPL

Ma Conclusion:
La mission va aussi amener le tout premier micro sur Mars.
Plusieurs fois un tel appareil a failli partir, mais a été retiré par manque de justification scientifique.
Cette fois-ci  son intérêt pour la science a réussi à être prouver, au-delà d’une simple écoute du vent martien.
Vous allez être capables de percevoir le bruit qui résulte des tirs laser de l’instrument SuperCam sur les roches. La différence d’intensité des sons entendus permettra de différencier les roches. Il y a aussi d'autres objectifs comme la caractérisation de l’atmosphère.

Je suis tellement Fan que j'ai hâte que le rover soit posé sur la planète et nous renvoie ces premières analyses.
David SCHMIDT

Laisser un commentaire