France

Expulser les familles de délinquants

60% des Français sont favorables.

Ce que disent les sondages, je vous donne mon avis en fin d’article.
La récente expulsion d’une mère de famille de Nice de son HLM après la condamnation de son fils pour trafic de drogue a relancé le débat public entre partisans et adversaires d’une telle mesure. Les Français y sont en tout cas favorables, comme le montre un sondage de l’institut CSA pour CNEWS publié ce jeudi 9 septembre.

Dans le détail, 31% des personnes interrogées se disent « très favorables » et 29% « favorables ». Parmi cette majorité, les hommes sont plus nombreux : 66% d’entre eux souhaitent que les bailleurs sociaux puissent expulser les familles de délinquants de leurs logements HLM, comme l’a fait Côte d’Azur Habitat dans le cas de la mère d’une famille niçoise. Les femmes sont également majoritairement favorables à la mesure, mais dans une moindre mesure. (56%, moins dix points).

En revanche, le clivage politique sur cette question est plus marqué. Ainsi, 80% des sympathisants de droite souhaitent que les familles de délinquants soient expulsées de leur logement social, contre 39% des sympathisants de gauche. De leur côté, les deux tiers (66%) des centristes sont favorables à cette idée. Dans le détail, le parti politique le plus adapté à ce type de mesure est le Rassemblement national (RN), avec 88% d’opinions favorables. Europe Ecologie-les-Verts (EELV) est au contraire le mouvement politique le plus opposé au projet, avec moins d’un tiers (31%) de soutien.

Enfin, en ce qui concerne l’âge, les jeunes sont plus enclins à défendre les familles des délinquants afin d’éviter qu’ils ne soient expulsés. Un peu plus de la moitié des 18-24 ans (53%) se disent opposés à ce qu’un logement HLM leur soit retiré pour cette raison. Au contraire, seuls 37% des plus de 65 ans sont contre cette idée. Fait notable : les catégories socioprofessionnelles les plus aisées (CSP +) sont également moins sévères avec les familles de délinquants, 41% étant opposés à leur expulsion, contre 33% chez les CSP-.

Étude CSA pour CNEWS par questionnaire panel en ligne auto-administré du 7 au 8 septembre 2021, auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus.

Mon avis en tant que citoyen :

L’expulsion est une mesure administrative visant à éloigner un ressortissant étranger du territoire. Elle est prononcée dans des situations très graves, liées à la protection de l’ordre public ou en cas d’atteinte à la sûreté de l’État. Elle est prise par le préfet ou par le ministre de l’Intérieur. L’étranger peut être renvoyé de force dans son pays d’origine ou dans un autre pays. La procédure est donc exceptionnelle, encadrée et doit être justifiée.
Vous êtes concerné si :

  • Vous êtes étranger et vivez irrégulièrement : Situation d’un étranger qui ne possède pas les documents l’autorisant à rester en France en France,
  • Vous représentez une menace grave pour l’ordre public.

Le RIP veut proposer la création d’une cour de sûreté de la République qui serait seule compétente pour permettre l’expulsion des étrangers présentant une menace à l’ordre public. Suite aux nombreux attentats terroristes, l’expulsion des étrangers dangereux est une urgence. Si ces étrangers prêchant la haine, identifiés comme tels par le renseignement, étaient expulsés, cela ferait baisser la pression et servirait d’exemple. C’est une condition sine qua non si l’on veut recréer une communauté nationale apaisée.

L’initiative sur le renvoi effectif des étrangers criminels veut imposer une politique d’expulsion systématique des étrangers condamnés. Mais celle-ci ne cible pas toujours les délinquants les plus dangereux et se heurte aux principes de l’Etat de droit garanti par plusieurs conventions internationales.

Ce que je pense au fond de moi :

Attention je vais pas y aller de main morte !

Tous les auteurs de nationalité étrangère de l’une ou l’autre des infractions énumérées ci-dessous devront être systématiquement privés de leur droit de séjour et expulsés.

Ces infractions, très diverses, vont du meurtre au viol en passant par le cambriolage et l’abus aux assurances sociales, désormais puni d’une peine pouvant plusieurs mois ou années de prison. Parmi les délits, on expulse aussi pour des lésions corporelles simples, les violences contre des fonctionnaires, les abus sexuels sur des enfants ou la participation à une organisation criminelle, qui vise en particulier le soutien au terrorisme et à l’idéologie salafiste.

À noter que le délinquant étranger condamné à une peine ferme devra la purger avant d’être expulsé – Oui je suis pour le rétablissement de la double peine. Seuls ceux qui obtiennent le sursis seront immédiatement renvoyés. L’initiative fera donc baisser le taux très élevé de détenus étrangers dans les prisons. Le juge devra prononcer systématiquement le renvoi, sans égard à la gravité du cas ni aux conséquences qui en découlent, par exemple lorsque l’étranger a des enfants. En dehors des cas où l’expulsion ne peut être effectuée en raison du principe de non-refoulement – notamment si le pays d’origine est en proie à de graves troubles politiques –, il est notoire que les renvois se heurtent à de nombreuses difficultés concrètes qui peuvent les rendre impossibles. Plusieurs pays d’origine (en particulier l’Algérie et plusieurs pays d’Afrique) se montrent ainsi très réticents à reprendre leurs ressortissants et dressent de nombreux obstacles administratifs.

Et si on peu pas expulser et que cela devient un prétexte au ressortissant étranger qui prend la France pour un torche-cul et commet des exactions à tire larigot, vu qu’il sait qu’il ne sera pas inquiété … Ben tu m’alignes ça contre un mur, et balle dans la tête. La France n’a pas vocation a se manger toute la merde du monde car c’est le peuple qui se farcie certain déchet de l’humanité. Si tu aimes pas mon pays, casse-toi et fout nous la paix. Je commence vraiment a en avoir raz-le-cul de ces personnes qui profite de notre système et qui profite du laxisme de notre justice pour commettre des exactions.

David SCHMIDT

David SCHMIDT

Journaliste reporter sur Davidschmidt.fr. Chroniqueur radio sur Form.fr.

Donnez-nous votre avis sur cette article !

Bouton retour en haut de la page