US Date:25 November, 2020

Comment évader son esprit

Un matin où tu te réveilles avec le cœur bas, les jambes lourdes et tendues. Avant même que tu ne réalises que t'es réveillés, l'esprit s'emballe.

Tu te sens comme une victime pour ton penseur intérieur. Par un matin ordinaire comme celui-ci, les murs de ta tête ressemblent à une cellule de prison qui retient captif le simple désir de paix, de bonheur, de simplicité.

Par un matin comme celui-ci, tu t'entends dire,

"Quand pourrais-je être en paix et être heureux ?
Que faudrait-il de plus pour me réveiller par un matin ensoleillé, joyeux quand mon cœur est plein d'amour et que mon esprit est clair et frais ? ”

Tu réfléchis, mais dans mon ventre, tu connais la vérité sur toutes choses qui nous parle dans les moments d'agonie.

Des moments de "rupture avec la réalité", je les appelle.

Chaque matin qui se lève et qui est criblé d'angoisse, d'anxiété, de peur ou d'inquiétude n'est rien de plus qu'un esprit qui s'emballe de pensées, d'idées, d'histoires et de conversations avec une agitation si incontrôlable que votre tête s'enflamme dans un vertige d'inquiétude.

Tu n'es pas piégé dans ta tête. Tu as besoin d'échapper à ces mauvaises pensées. Vous devez comprendre (comme je l'ai fait lentement) ce qui s'agite en vous. Tout ce que vous avez à faire est d'écouter, de vous faire confiance et de vous adonner à une forme de relaxation.

Et pourtant, même m'entendre dire une telle chose est si bizarre et incertain que vous pourriez plus tôt chercher un médecin pour des médicaments que de vous joindre à mes écrits pour lever les yeux et lever les mains vers le ciel en signe de gratitude.

Vous avez tapé les mots "échapper à votre esprit" dans Google. Vous cherchez la libération, la paix, le calme, le calme, je le comprends. Respirez profondément maintenant, je vais partager mon ressentis avec vous.

Le temps a émané à travers vous, en ce moment, de curieuse agitation.

La crainte que vous ressentez en vous est une graine de vérité qui attend d'éclater à travers ses murs.
C'est peut-être une situation, une pensée que vous avez laissé accumuler en vous pendant trop longtemps sans faire quelques choses pour l’atténuer.

Même si vos jambes sont lourdes et tendues soyez prêt à vous tenir droit et fier.

Votre esprit s'emballe parce qu'un message vous est adressé. Comme une corde de guitare pincée, elle vibre dans votre crâne le long de votre colonne vertébrale et à travers vos membres.

Assieds-toi et écris. Va-t'en et cours. Méditez. Saluez le soleil et la nature. Quelle que soit la pratique que vous pouvez mettre en avant pour vous évadez, quelles que soit les habitudes que vous devez changer, en ce moment vous devez synchroniser l'objet de votre contrariété avec une résolution.

Vous avez travaillé sur un indice, une révélation ?

Votre vie pourrait bien changer à partir du moment ou vous acceptez ce qui vous contrarie, et que si vous souhaitez la changer, il n'y a pas de solution immédiate parfois, il faut changer ce qu'il y a autour. Si votre envie de vous évadez vient du fait, que dans votre vie, vous vous ennuyez, alors la solution est d'occuper son esprit.

Nos esprits ont tendance à nous tromper.

J'ai été trompé avant que j'en vienne à voir la vérité : que mon ego était autrefois le capitaine de mon navire, dirigeant mes pensées et dirigeant ainsi mes actions. J'ai bougé égoïstement et dans une peur du monde, dans la peur des gens. J'ai jugé, j'ai critiqué. Je cherchais à trouver le chemin qui était "juste" et qui rendait tous les autres "faux".

Nos esprits nous trompent, mais c'est dans notre nature. Notre tâche dans cette vie est de reconnaître les si on a tord ou raison et de prendre les bonnes décisions pour aller de l'avant. Si tu fais une erreur, pardonnez-toi, tout simplement. Des échecs, dans la vie, il n'y en a pas qu'un seul !

J'écris parce que j'ai découvert, mille fois au cours de ma vie, que c'est en écrivant que j'écoute le fond de moi-même.
Quelqu'un a dit un jour ;
- Il n'y pas de gros problèmes, car chaque gros problème est divisible en petit problème, qui peuvent être résolu individuellement.
- Il n'y a pas de situation désespéré, mais des gens qui désespère de leur situation.

Si vos pensées vous parlez toutes à la fois, asseyez-vous et écrivez pour transcrire ce qu'ils disent.

Mais votre esprit vous trompe. C'est pourquoi je partage ce message avec vous aujourd'hui.

Car, comme vous, je suis un étudiant de la vie qui fait de son mieux pour bien vivre et faire du bien aux autres, et au-delà de tout, pour être heureux et content et dans ses actions et ses paroles se sentir de plus en plus fidèle à soi.

Nous les désirons tous, but et accomplissement, sens et amour, joie et vérité. Mais si souvent nous ne les ressentons pas. Nous sommes d'autant plus enclins à ressentir de l'anxiété et de la douleur, de l'angoisse et de l'inquiétude. Nous sommes plus susceptibles de nous réveiller le matin avec la terreur dans le cœur et les jambes lourdes.

Notre esprit courent plus souvent qu'ils ne se tait ; nous nous sentons victimes de notre propre pensée, car la pensée semble se produire indépendamment de notre choix : notre volonté, notre désir, notre capacité à la contrôler.

J'ai écrit également "Comment lutter contre les pensées négatives", car c'est un autre travail à faire sur soi.
Comme beaucoup de personnes, parfois on cogite et on se rend malade par nos pensées, c'est un combat que vous devez mener et remporter rapidement, car si vous cogitez et que cela perturbe le sommeil, viendra encore le stress lié à la fatigue, la nervosité et bien d'autres conséquences s'ajoutent à la liste.

J'utiliserais une analogie pour dire que nous rampons dans la chambre noire de notre esprit et que nous cherchons le mur, mais alors, ne chercherions-nous pas plutôt un interrupteur de marche ? Vous avez besoin de trouver la lumière, celle-ci peut également se faire auprès de vos amis et votre famille, sinon chercher-là seul, par le recueillement et l'évasion.

Si l'inconscience vous fait entrevoir un portrait révélateur et pittoresque de l'avenir, si c'était le cas, ne perdez plus un instant, enfile une veste et va marcher la ou il n'y a personne, et réfléchis à chaque étape qui pourrait te mener à être plus heureux dans ta vie, plus confiant dans l'avenir, plus serin pour le futur.

Les réponses ne sont pas ce dont nous avons besoin, la clarté est ce que nous aidera.

Nous nous entendons dire dans nos conversations avec nos amis que nous voulons être sûrs de "faire ce qui est juste". Nous disons que nous voulons être "sûrs". Nous ne voulons pas foirer, nous ne voulons pas nous tromper, prendre du recul, blesser ceux que nous aimons, nous ne voulons pas nous sentir incompris par ceux qui nous sont proches.

Nous disons ces choses parce que nos esprits nous trompent en nous faisant croire que la vie est linéaire comme si nous roulions sur une autoroute appelée la vie et que si nous prenons la mauvaise sortie.

Il n'y aura pas de retour en arrière, disons-nous. Si nous choisissons le mauvais travail, le mauvais partenaire, la mauvaise chose, alors nous recevrons un zéro sur le test et nous serons condamnés à l'éternité.

On a peur de mal choisir.
Mais plus encore, nous sommes terrifiés à l'idée de choisir ce que nous ne savons pas, si c'est "bien" ou "mal".

Et nous ne savons jamais comment une décision, un choix, un cheminement, un emploi ou une carrière, une relation ou un partenaire se terminera. Nous n'avons pas cette capacité de savoir, nous ne le saurons jamais, et même si nous le pouvions, cela rendrait votre vie indigne d'être vécue. La vie est un voyage et la façon dont vous la traversez, que ce soit pour le meilleur ou pour le pire, est le don de la vie elle-même.

Nous sommes terrifiés à l'idée de choisir quand nous ne voyons pas le chemin qui nous attend. Ainsi, au lieu de choisir ce qui nous semble juste, vrai, honnête et authentique en ce moment, nous ne choisissons pas.

On s'assoit sur le même chemin qui n'a pas fonctionné pour nous.
Nous entretenons une relation malsaine qui, nous le savons, ne changera jamais, mais parce que nous la connaissons, c'est certain, nous nous sentons plus en sécurité que l'inconnu, ce que nous choisirions en quittant cette relation.

J'ai écrit dans un article que quand il y a une décision, un choix, un chemin, un problème à résoudre ou un obstacle à surmonter, c'est là que notre cerveau pense par défaut : la biologie du cerveau cherche à trouver la "bonne" réponse et tente de voir le résultat avant de prendre la décision.

Si vous ne pouvez pas trouver la bonne réponse ou voir le résultat, le cerveau vous dit de ne pas prendre la décision. Le problème, c'est que notre cerveau aime prendre des décisions ici et maintenant sur une base que nous ne connaîtrons jamais : l'avenir.

Votre esprit vous trompe pour cette raison, mon ami, nous sommes tous dans le même bateau, tout être humain ressent ce sentiment.

Vous devez prendre vos décisions ici et maintenant, en sachant très bien que ce que vous choisissez aujourd'hui influencera, affectera, changera et façonnera votre avenir, mais il n'y a pas " une seule voie " que vous pouvez suivre.

Mettez votre ressentis sur papier, chantez une chanson dans votre voiture, allez à la plage, marchez dans les bois, appelez un ami par surprise et dites bonjour. Honorez-vous, honorez les autres autour de vous. Sois bon, sois doux, sois aimant, respectueux avec ton prochain (S'il le mérite ! Sinon, passe ton chemin).

Il faut se tenir debout et marchent su ton chemin avec certitude malgré le fait que, dans le ventre, on est effrayée et rongée par des incertitudes. Vouer un dévouement pur et inébranlable à soi-même.

L'esprit, parfois, peut être pire qu'une prison physique ; l'inquiétude et la peur peuvent nous plonger dans un sombre état de panique et le monde peut nous faire très peur.

Mais il n'est pas nécessaire que ce soit comme ça ; vous pouvez échapper à la prison de l'esprit, et vivre une vie heureuse et sans soucis.

Retour à la réalité

L'esprit viendra avec beaucoup d'idées exagérées et irréalistes qui ne se matérialiseront probablement jamais, mais quand nous sommes enfermés dans une prison de la pensée, ces idées semblent si réelles et elles ont tendance à causer de grandes souffrances. Les pensées négatives peuvent créer de l'anxiété et beaucoup de douleur mentale parce que nous vivons nos pensées dans l'esprit comme si elles se produisaient réellement dans la réalité.

Si, par exemple, nous avons une pensée inquiétante au sujet de l'avenir ou si nous nous sentons effrayés par le passé, il est probable que nous nous imaginions vivre un événement traumatisant auquel nous pensons, qui cause l'anxiété et souffrance.

Si nous sortions soudainement du sillage négatif de la pensée et attirions de nouveau notre attention sur le moment présent, nous verrions probablement nos pensées pour ce qu'elles sont ... Juste des pensées. Mais il peut être difficile de distinguer la différence entre une pensée et la réalité lorsque l'esprit s'emballe.

Familiarisez-vous avec le processus qui se produit lorsque votre esprit s'enfuit avec lui-même ; le fait d'être conscient des signes avant-coureurs, comme l'inquiétude et la peur, vous donnera plus de contrôle sur ce qu'il faut faire avec les pensées avant qu'elles ne dégénèrent en une myriade d'inquiétude.

Gardez à l'esprit vos pensées et faite attention lorsque vous entrez dans la prison des pensées négatives. Une fois que vous aurez appris à garder un œil sur vos pensées, il faut de la pratique, vous aurez alors le choix de ce qu'il faut faire lorsque des pensées négatives surgissent.

L'astuce consiste à ne pas accorder beaucoup d'attention aux pensées ce n'est que lorsque nous nous concentrons sur elles qu'elles deviennent toutes consommatrices. Laissez simplement passer les pensées négatives dans votre esprit aussi rapidement qu'elles sont entrées. Cela vous aidera à ramener votre attention ici et maintenant, et à vous éloigner de l'esprit, et à remettre les choses en perspective.

Concentrez-vous sur le bien, pas sur le mal.

Nos pensées n'ont pas seulement un impact sur nous pendant que nous les pensons ; elles ont un impact énorme sur chaque facette de notre être, affectant même notre vie physique.

Les pensées que nous pensons les plus importantes sont celles qui se répandent dans tous les domaines de notre vie, c'est pourquoi il est important de nous entraîner à penser d'une manière positive et édifiante. Plus nous pensons des pensées positives, plus nous éprouvons de positivité et vice-versa avec des pensées négatives.

Laissez les pensées positives envahir votre esprit ; pensez à des pensées enrichissantes aussi souvent que possible, tout en laissant les pensées négatives partir avec aisance. Toute pensée positive finira par faire son chemin dans votre monde physique et profitera à votre vie d'une façon extraordinaire.

Vous pouvez entrer dans le flux de la pensée d'une manière plus positive et gratifiante en introduisant des affirmations dans votre vocabulaire mental. Si vous êtes nouveau dans le domaine des affirmations, vous voudrez peut-être essayer le Défi d'affirmation d'un mois.

Sortez de votre esprit.

Il est important de souligner qu'il n'est pas possible de contrôler l'esprit, car cela impliquerait la pensée, mais nous pouvons nous détourner de la pensée.

En réalité, la seule façon de prendre une pause de l'esprit est de détourner notre attention de l'esprit vers le moment présent.

Lorsque nous sommes vraiment conscients de notre environnement, les pensées sont reléguées au second plan et notre attention se porte sur ce qui se passe en ce moment, ce qui procure un soulagement souvent nécessaire de la pensée même si ce n'est que pour un bref moment.

Il y a plusieurs façons de créer une conscience du moment présent, dont certaines sont mentionnées ici, mais il s'agit en fait de calmer la voix dans l'esprit en se concentrant sur votre environnement, que ce soit un objet physique, votre respiration ou des sons.

Voilà pourquoi vous devez tous avoir vos moments d'évasion, et si vous ne l'avez jamais fait, franchissez le pas !
Avant qu'il ne soit trop tard ...

D.S.

Laisser un commentaire